Accueil > Communiqués de presse > Reconquête du label

Reconquête du label

lundi 24 mars 2014, par CDMP

Reconquête du label : moins une récompense que l’exigence de se montrer à la hauteur de l’ambition des PNR

Le 20 mars 2014, le CNPN (Conseil National de la Protection de la Nature) a donné un avis favorable au projet de labellisation du Marais Poitevin en Parc naturel régional. La Coordination pour la défense du Marais Poitevin prend acte de cette décision tout en notant que la discussion a été serrée : 17 votes favorables, 11 défavorables et 2 abstentions. Les débats au CNPN montrent que ce projet est loin d’avoir convaincu tout le monde de sa solidité.

Lors de la phase d’enquête publique, les associations de protection de la nature et de l’environnement avaient unanimement regretté la faiblesse du projet de charte. Par rapport à sa version de 2006, le niveau des engagements a été sérieusement affaibli sur des sujets pourtant essentiels pour l’avenir du Marais Poitevin, sous prétexte de la création, intervenue depuis, de l’Etablissement public du Marais poitevin (EPMP), chargé de coordonner les actions concernant la gestion de l’eau et de la biodiversité.

La maîtrise de l’urbanisation et l’adaptation de pratiques agricoles compatibles au bon fonctionnement de ces milieux humides ne peuvent être garantis par de simples mesures d’animation, alors que les intérêts divergents continueront à s’affronter sans cadre précis. Une approche interrégionale de l’aménagement de cette mosaïque de 100 000 ha de zones humides ne peut être résumée à une promotion touristique d’ailleurs déjà acquise.

Les associations de protection de la nature et de l’environnement avaient aussi critiqué la méthode employée pour s’assurer l’adhésion de la quasi-totalité des collectivités territoriales et de celle des chambres d’agriculture des Deux-Sèvres, de la Charente maritime et de la Vendée. Elles regrettent de n’avoir pas été associées à l’élaboration de la charte.

Si le personnel du syndicat mixte du PIMP pourra trouver dans la labellisation la reconnaissance du travail accompli dans des conditions souvent difficiles, nous devons rappeler que considérer l’obtention du label comme un aboutissement serait une erreur. Il doit s’agir au contraire d’un démarrage. Pendant la période de 12 années qui va s’ouvrir (c’est la durée de validité du label), le syndicat mixte du Parc devra démontrer qu’il a la volonté et la capacité de remplir les missions d’un PNR, avec le niveau d’ambition correspondant.
La formulation finale de l’avis du ministère et de l’administration n’est pas encore connue. Elle sera probablement accompagnée de sérieuses recommandations, lesquelles contribueront à « borner » le chemin à suivre.

Pour leur part, la Coordination pour la défense du Marais Poitevin et les associations de protection de la nature et de l’environnement resteront vigilantes ; sans oublier que la priorité reste la consolidation de l’EPMP, encore trop exposé à des critiques convergentes issues de tous les azimuts : preuve par l’absurde de sa pertinence, sur ce territoire bien loin d’être ‘pacifié’.