Accueil > Communiqués de presse > Pas de seconde chance pour le SAGE Sèvre Niortaise et Marais (...)

Pas de seconde chance pour le SAGE Sèvre Niortaise et Marais Poitevin

mardi 1er février 2011, par CDMP

Pas de seconde chance pour le SAGE Sèvre Niortaise et Marais Poitevin

Communiqué de la Coordination pour la défense du Marais Poitevin et de l’UFC-Que Choisir des Deux-Sèvres

Malgré des concessions significatives de la part des associations environnementales et consuméristes pour sauver le compromis, les représentants de la profession agricole ont à nouveau refusé l’adoption du projet du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux.

Le débat public de la CLE (Commission locale de l’Eau) a clairement montré que cette fois encore l’irrigation intensive a gagné sa bataille sur l’eau potable. Le profit d’une minorité d’exploitants agricoles déjà nantis l’emporterait sur toute autre activité économique, notamment la conchyliculture de la Baie de l’Aiguillon déjà largement fragilisée.

Ceci n’aurait pu être acquis sans la complicité de quelques élus picto-charentais et vendéens soutenus par le Conseil Général de la Vendée. En revanche, ce débat public a permis d’encore mieux identifier les vrais défenseurs de l’environnement et de l’intérêt général : des élus mais aussi les services de l’Etat présents.

Les Associations de protection de la nature et de l’environnement du bassin versant de la Sèvre Niortaise et du Marais poitevin (APIEEE, Deux-Sèvres Nature Environnement, LPO 85, Nature Environnement 17 et bien d’autres que fédère la Coordination pour la défense du Marais Poitevin) et l’UFC Que Choisir des Deux-Sèvres, ne baisseront pas les bras. Plus que jamais, elles sont déterminées à mettre en oeuvre toutes les formes d’action légales utiles à retrouver un compromis qui pourtant, ne saurait être qu’une étape vers « la gestion équilibrée de la ressource en eau » que nous prescrit la Directive Cadre sur l’Eau