Accueil > Actualité > Une figure maraîchine vient de nous quitter

Une figure maraîchine vient de nous quitter

jeudi 7 février 2019, par La Coordination

Une figure maraîchine vient de nous quitter

René MATHE est décédé dans la nuit du Vendredi au Samedi 2 Février...
Qui, dans le milieu institutionnel ou le milieu associatif du Marais, ne connaissait pas ou n’avait pas au moins entendu parler de ce personnage, dont chacun s’accorde à reconnaître le sens de l’écoute et du dialogue, l’intérêt profond qu’il portait aux autres, l’engagement citoyen, la compétence professionnelle et surtout l’immense sympathie qu’il savait susciter ?

Né en 1946 à Irleau dans une famille bien connue d’industriels du bois, René choisira pourtant une voie professionnelle différente...pour lui ce sera l’architecture...

En 1973, il quitte Nantes où il s’était investi dans les études d’aménagement de l’aire métropolitaine conduites par l’OREAM, pour revenir dans le marais et s’associer au projet de Parc naturel régional. Il participe activement à l’élaboration de la Charte constitutive, et lorsque le Parc est officiellement créé en 1979, il fait tout naturellement partie de l’équipe chargée de le mettre en place et de le faire vivre. Par-delà les aléas que connaîtra cette structure, il restera une de ses chevilles ouvrières jusqu’à son départ en retraite, en 2011, et un référent reconnu pour de très nombreux interlocuteurs.
René va également s’engager dans la vie locale. Installé depuis 1976 à Saint-Georges-de-Rex, il en devient le maire en 1983... et le restera jusqu’en 2014, en étant régulièrement réélu avec des scores défiant toute contestation. Il fera de sa commune un exemple d’aménagement local. Mais c’est tout le Marais qui fait vibrer René... et il saura y intéresser Ségolène Royal. C’est dans le cadre de la Charte intercommunale, puis d’un SIVU, que se réalisera notamment le programme de Grands Travaux visant à réhabiliter et valoriser le petit patrimoine des communes maraîchines des Deux-Sèvres.

À côté de ses nombreux engagements institutionnels, René fut aussi un des appuis de la première heure de la Coordination pour la défense du Marais poitevin dans ses combats fondateurs : la lutte contre le tracé de l’autoroute A83 par le Marais mouillé, la défense de l’élevage extensif et des prairies humides, etc. Et pour cela aussi, hommage doit lui être rendu.